Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Application engobes et engobes vitreux

ll existe une grande variété de techniques d'application des engobes. On peut les passer au pinceau, par trempage, à la brosse, en trainées faites avec une poire ou au pistolet. On peut faire des décorations en épargnant certaines parties de pièces par un corps gras, du latex liquide, ou du papier découpé collé à l'eau sur le biscuit ou les pièces crues. On peut aussi tracer des traits en gravant dans l'argile encore humide à travers l'engobe (technique familière du "sgraffito").

La décoration à l'engobe a le mérite de la souplesse, de la facilité d'application, et sa parenté avec l'argile fait qu'il forme avec la pièce un ensemble plus homogène que les autres décors.

La décoration à l'engobe fait évidemment penser aux pièces de la Pennsylvanie, très naturelles et souvent fort belles, aux faïences anglaises de l'ére pré-industrielle et aux pièces campagnardes de l'Europe Centrale. Les couleurs chaudes et naturelles de ces poteries, leurs motifs décoratifs naïfs, esquissés à grands traits et sans recherche, la vigueur de leur formes fonctionnelles font encore d'elles le type par excellence de la poterie décorée aux engobes.


L'engobe est un mélange d'oxyde colorant et de terre blanche. L'oxyde étant le colorant, la terre le liant, le fondant qui va fixer l'oxyde à la cuisson.


Pour le réaliser il faut prendre un liant neutre c'est à dire blanc (terre blanche à faïence, à grès ou à porcelaine). 
La proportion du mélange est de 1/3 d'oxyde pour 2/3 de terre. L'idéal est de le fabriquer avec de la poudre d'oxyde et de la poudre de terre. On ajoute de l'eau et l'on fabrique une barbotine colorée, qui a la consistance d'une crème anglaise. Il ne faut pas qu'il soit trop liquide ni trop épais.



Il se pose sur la surface de la terre qui a préalablement un peu séché et durcit.  La terre avide d'eau absorbe alors immédiatement cette peau colorée humide dont on la recouvre.


Son épaisseur ne doit pas dépasser un millimètre si on veut qu'il tienne bien à la surface surtout lorsqu'on y pose ensuite une couverte qui va émailler de façon translucide la surface de la pièce et raviver la couleur de l'engobe (la couverte s'utilise pour des objets décoratifs ou des poteries). 

On peut travailler l'engobe de différentes façons. Au pinceau comme une peinture que l'on pose délicatement en effleurant la surface de l'objet. Au chiffon, au doigt, à la spatule. On peut ensuite le gratter, y inscrire ce que l'on veut, réaliser un vrai travail graphique avec des outils pointus.  On peut superposer les engobes et donc les couleurs en les posant et en revenant sur elles de façon à les mêler. On peut faire des projections d'engobe à la brosse, au pinceau. On peut déposer des gouttes d'engobe. On peut  imprimer une texture en creux sur la terre engobée. On peut s'en servir pour patiner à cru en balayant rapidement la surface de l'objet et en déposant une fine couche sur les aspérités de sa surface... 

L'engobe est une matière sensuelle de fine épaisseur qui permet donc de réaliser une patine, un décor sur poterie ou sculpture, un travail de surface et de couleur avant cuisson. Après cuisson il est totalement intégré à la surface. 


Il y a une plus grande gamme de couleurs à basse température (980°)qu'à haute température (1280°)et les couleurs sont également plus vives à basse température, car elles tiennent mieux la chaleur. On peut réaliser son engobe avec de la porcelaine en guise de liant. En effet, la porcelaine étant de couleur très blanche ça donne des couleurs plus pures.


Article à consulter sur Wikipédia

 

- ENGOBES VITREUX

 

Un engobe qui a un très petit retrait à cause de sa faible teneur en argile et qui cuit en une couche très dense et opaque sur le tesson peut être appelé un engobe vitreux.

Il peut être appliqué en toute sécurité soit sur du sec, soit sur du biscuit, puisqu'il a un faible retrait et s'accommode des pièces qui ont déjà effectué leur propre retrait.

Si on décore un biscuit avec un engobe vitreux, on peut appliquer la glaçure directement sur l'engobe sans devoir le faire cuire avant.

Ce procédé a l'avantage de réclamer moins de soins que la décoration à l'engobe des pièces humides. On peut stocker le biscuit et le décorer à n'importe quel moment. Un autre avantage de la décoration du biscuit avec un engobe vitreux est qu'on peur effacer une décoration manquée et en composer une autre. Par contre ce procédé ne laisse pas la même liberté technique que la décoration sur pièces humides.

Il est déconseillé de faire des trainées d'engobe, car elles risqueraient de peler. D'autres techniques comme celle du sgraffite, qui demandent une argile molle et humide, ne donnent pas les meilleurs résultats avec un engobe vitreux. Les engobes vitreux sont composés avec le minimum d'argile permettant une bonne adhérence, généralement de 10 à 20% environ.

Le dégraissant, en général du silex, est en plus grande quantité que dans les engobes normaux que l'on passe sur les pièces humides. En général on augmente aussi le fondant. Les engobes vitreux ont une composition assez voisine de celle des glaçures et on peut les considérer comme des glaçures sous-cuites, très opaques, appliquée sous la glaçure habituelle pour en modifier la couleur ou pour réaliser des motifs décoratifs.

Puisque les engobes vitreux sont recouverts de glaçure quand ils sont encore à l'état brut, l'inclusion d'une gomme ou d'un durcisseur dans leur composition est presque une nécessité. Les engobes vitreux rendent délicate l'application des glaçures car ils sont très fragiles. La vaporisation de la glaçure est le procédé le plus satisfaisant ; par contre le trempage et l'aspersion peuvent décoller l'engobe, causer des fentes ou le faire peler.

Écrit par katyveline Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.